Rechercher

PUBLICATIONS DE LA MEDIATION DANS LE SPORT

Apaiser les conflits au sein d’une équipe sportive - ADRIEN PUJOL


Un objectif quotidien « Gagnant-Gagnant ».

Dans le vestiaire, sur le terrain ou dans le Club, comme dans tout groupe social, il existe des interactions. Et donc des points de vue, objectifs et modes d’actions très vériés.


Le monde du Sport n’y échappe donc pas, bien au contraire.


Comme on le constaté en entreprise, quand il existe une certaine pression, d’exigence, et de volonté de performance, le conflit ou désaccord relationnel autour d’un sujet donné devient partie intégrante d’un club sportif.


Le club - Association sportive est un système d'organisation complexe et lié par les valeurs du Sport. Des tensions, à l'instar d'un Club professionnel, peuvent s'y jouer.


Mais les litiges - ou désaccords - ne sont pas un JEU !


Heureusement, les tensions ou désaccords du quotidien son souvent bénins et même utiles à la vie en communauté, où chacun s’exprime et fait valoir ses intérêts et besoins.


Dans une équipe sportive, on parle souvent de maladresses ou de différence culturelle, voire de malentendus ou « petite embrouille ou prise de bec » entre joueurs ou joueuses.


Mais dans d’autres cas, les désaccords, source d’incompréhensions, vont jusqu’à faire jaillir des positions très opposées.


Ce sont des antagonismes autour d’une question, d’un acte ou d’un problème, qui vont progressivement se transformer en conflit de personnes, et non plus par rapport à un sujet précis.


C’est dans ce cas là que conflit peut être destructeur, et sa seule gestion indifférente ou relative ne fera qu’aggraver la situation et cristallisera le blocage entre les personnes.


Et quand ces personnes sont des sportifs / ves de haut niveau dans un club professionnel, on comprend vite l’état alarmant pour le Club, pour l’équipe mais encore et surtout pour le vivre ensemble du vestiaire et le moral des personnes concernées.


En clair, si personne ne tente de le régler rapidement et pacifiquement les choses, dans le dialogue et la redéfinition de critères communs, la tension se propagera il peut très vite aux autres joueurs ou staff ou dirigeants… et les résultats en pâtiront dangereusement.


Le règlement amiable passe par la discussion

Une erreur trop souvent commise pour tenter de résoudre un conflit est de renforcer un caractère vertical à la discussion. Et donc pour le Club ’infliger une sanction sans réelle discussion.


Le joueur n’aura pas le choix que d’encaisser la sanction, mais ne sera pas d’accord et n’aura pas pu voir émerger ses besoins, attentes, et projets d’amélioration.


Il va donc rester sur ses positions et augmenter sa rancœur ou sa haine envers son « adversaire », ce qui ne résoudra en rien le conflit.


Attention, lorsque le conflit tourne au règlement de compte (insultes, bagarres, intimidations, pression psychologique…), des sanctions peuvent évidemment être prises selon les critères du Club préalablement expliqué selon une gradation logique.


Mais surtout pour que le sportif comprenne qu’il est allé trop loin et a eu un comportement inacceptable, pas pour gérer le fond du conflit en tant que tel…

Les « attaques », qu’elles soient verbales ou physiques, sont à proscrire !

Elles menacent les relations interpersonnelles, ne sont pas constructives, et servent uniquement à gonfler son ego en tentant de détruire l’ego de celui qui devient son « adversaire » : elles risquent de mener à un point de non-retour qui rend alors impossible la résolution du conflit.


Ne pas chercher à éviter le conflit


Pour régler un conflit dans une équipe sportive, on utilisera les méthodes de résolution de conflits mises en place en médiation professionnelle et en entreprises.


Le point primordial est la communication et l’écoute active. Ces techniques, sont indispensables pour s’assurer que l’autre a bien compris que j’avais moi-même bien enregistré le message qu’il m’a fait passer. Et ce n’est pas toujours simple.


Sans communication, les deux parties restent sur leurs positions, vont chercher des appuis, des soutiens voire des tiers finalement nuisibles à la résolution du ou des problèmes posés.


Il faut aussi essayer de rester centré sur les faits sans trop entrer dans l’émotion. On parle de négociation raisonnée ou objective (SOLVING PROBLEM).


C’est notamment pour cela que le conflit se propage, comme l’incendie, au contact de trop d’oxygène par exemple. Et au bout du compte, rien ne peut se régler durablement.


Il est donc essentiel d’anticiper les tensions et savoir repérer une situation conflictuelle le plus tôt possible, pour la transformer en une discussion constructive, qui débouche sur des solutions ou au moins des compromis acceptables.


MEDIATEURS DU SPORT - 2022



6 vues0 commentaire